EST-CE LA BONNE PERSONNE ?

la bonne Personne
Première Session de la Récollection des fiancés pour l'année 2022, sur le thème "Est-ce la Bonne personne? Suis-je prêt ?". Merci à tous les participants pour les échanges riches. Notre aumônier le père Augustin, qui a célébré la Messe, quitte bientôt le Cameroun pour l'Espagne. Nous lui dirons au-revoir en fin février.
A notre époque contemporaine, la quête de l'amour romantique a été dévoyée par une logique plutôt sournoise : nous transposons inconsciemment à notre recherche de l'homme ou de la femme « idéal (e) » , nos critères d’acquisition des biens matériels. En effet, nous cherchons en quelque sorte un « bon téléphone », avec des « bonnes capacités » ; nous voulons des qualités, réduites cependant à des éléments d’attrait extérieurs.
  • Affichages : 429

LES FIANÇAILLES : UN TEMPS DE DISCERNEMENT RÉCOLLECTION DU 23 OCTOBRE 2021

couple maturation
Notre expérience dans accompagnement nous a montré que les problèmes les plus graves qui surviennent dans le mariage ont leurs racines en amont, dans la première rencontre et lors des fiançailles. Si l'on est en effet attentif on verrait que certains problèmes de la vie conjugale s'annonçaient déjà dès les fiançailles, mais on les a soit sous-estimés, soit négligés par aveuglement ou naïveté de croire qu'ils se résorberaient d'eux-mêmes une fois mariés.
  • Affichages : 525

L'ARGENT DANS LE COUPLE

 couple et argent
Nous avons tenu le samedi 25 septembre 2021 notre traditionnelle récollection des fiancés sur le Thème L'ARGENT DANS LE COUPLE.
Le cas pratique était centré sur un jeune couple qui éprouvait des divergences quant à la gestion de leur revenu et il était question de les aider à établir un budget familial.
L’argent est, avec la sexualité, l’un des sujets récurrents de conflits dans le couple. En réalité les conflits récurrents sur la gestion des finances et des biens du couple révèlent des problèmes plus profonds en amont.
  • Affichages : 396

« Témoin » de mariage, « parrain ou marraine » de Baptême : quelles différences ?

Il existe une nuance importante entre le « témoin » du mariage religieux et le « parrain » ou « marraine » du Baptême.
Sur le plan canonique on parle de « témoin du mariage » (il doit y avoir obligatoirement deux témoins) et non de « parrains » ou « marraines » de mariage. Le « témoin » du mariage a une fonction principalement juridique (canon 1108). Comme dans un mariage civil, les témoins attestent par leur présence que le consentement des époux (ministres du sacrement du mariage) a bien été échangé et que les époux l’ont échangé librement. Cette présence des témoins est obligatoire pour la validé du mariage religieux ; la présence seule du prêtre ne suffit pas.
D’un point de vue canonique à nouveau, et contrairement au baptême que nous verrons après, toute personne ayant l’âge de raison peut être témoin du mariage ; il n’est pas obligatoire qu’elle soit catholique ou même baptisée.
  • Affichages : 466

Se former pour durer. Oui « le mariage s’apprend ! »

mariagePersonne ne s'engage librement et sincèrement dans le mariage avec l'intention d'échouer. Le sentiment amoureux qui porte jusqu'au mariage nous remplit d'une espérance, celle d'un bonheur à deux qui s'étendra aux enfants, celle de s'accomplir aux côtés d'un homme ou d'une femme, et de réaliser ensemble un projet de vie. Mais ce sentiment amoureux suffit-il pour y parvenir, et pour durer ? Ou bien, comme le pensent nombre de jeunes, le fait d'avoir terminé ses études et d'être désormais établis professionnellement rend-il prêts pour le mariage ? L’aptitude au mariage va-t-elle de soi ou faut-il s’y préparer, se former ?

  • Affichages : 559