« Témoin » de mariage, « parrain ou marraine » de Baptême : quelles différences ?

Il existe une nuance importante entre le « témoin » du mariage religieux et le « parrain » ou « marraine » du Baptême.
Sur le plan canonique on parle de « témoin du mariage » (il doit y avoir obligatoirement deux témoins) et non de « parrains » ou « marraines » de mariage. Le « témoin » du mariage a une fonction principalement juridique (canon 1108). Comme dans un mariage civil, les témoins attestent par leur présence que le consentement des époux (ministres du sacrement du mariage) a bien été échangé et que les époux l’ont échangé librement. Cette présence des témoins est obligatoire pour la validé du mariage religieux ; la présence seule du prêtre ne suffit pas.
D’un point de vue canonique à nouveau, et contrairement au baptême que nous verrons après, toute personne ayant l’âge de raison peut être témoin du mariage ; il n’est pas obligatoire qu’elle soit catholique ou même baptisée.
  • Affichages : 99

ENSEIGNEMENTS

Nous avons tenu Samedi notre dernière Recollection pour l'Année 2021 sur le thème Le foyer à l’épreuve du temps.Le cas pratique (scène conjugale) de Christian et de Gisèle nous a permis de revenir sur l’ensemble des problèmes liés à la vie de couple et que nous avons parcourus tout au long de l'année : la relation affective des conjoints , les enfants, le conflit entre la vie professionnelle et la...

Les couples et leurs belles-familles : quelques règles à s’imposer 1. Fixer les limites. Il revient à chacun des conjoints de poser des limites à sa propre famille sur son foyer, non pas forcément pour contenter son épouse ou son époux, mais parce que cela y va de sa capacité à s’affirmer socialement, c’est-à-dire sa maturité. Nos parents, nos sœurs ou nos frères ne peuvent tout dir...

1. L’entourage, ce sont les amis qui veulent avoir leur mot à dire dans notre relation, et vers qui nous nous tournons souvent pour des conseils. Nous avons insisté sur l’intimité du couple ; il faut une certaine réserve quant à exposer la vie de son couple, c’est-à-dire aussi celle de son conjoint, que ce soit dans sa familles chez ses amis et collègues. Tout ne doit pas se retrouver « dehors » !...

La foi consiste en une relation personnelle avec le Seigneur. Cependant, cette relation peut devenir stérile si elle n’a pas autant un ancrage qu’une expression pratiques au sein d’une communauté de vie, dont, à la base, notre famille. Le Christ nous en montre l’exemple : Il s’est fait chair au sein d’une famille, la sainte Famille de Nazareth, et ensuite, Il a accompli son Œuvre de Rédemption au ...

Nous vous proposons ci-dessous un parcours de quelques points juridiques sur le mariage civil. Il convient en effet de rappeler que le mariage est une institution organisée et régie par des textes juridiques, notamment l’ordonnance No 81/002 du 29 juin 1981 portant organisation de l'état civil, mais aussi le Code civil et le Code pénal de 2016. Nous nous intéresserons cette semaine aux conditions ...

More Articles

More From: Maturité Entourage (belles-familles, amis, etc.) Foi et spiritualité Droit matrimonial Affectivité, sexualité Crises et atteintes au mariage Education des enfants

  • Affichages : 134

Se former pour durer. Oui « le mariage s’apprend ! »

mariagePersonne ne s'engage librement et sincèrement dans le mariage avec l'intention d'échouer. Le sentiment amoureux qui porte jusqu'au mariage nous remplit d'une espérance, celle d'un bonheur à deux qui s'étendra aux enfants, celle de s'accomplir aux côtés d'un homme ou d'une femme, et de réaliser ensemble un projet de vie. Mais ce sentiment amoureux suffit-il pour y parvenir, et pour durer ? Ou bien, comme le pensent nombre de jeunes, le fait d'avoir terminé ses études et d'être désormais établis professionnellement rend-il prêts pour le mariage ? L’aptitude au mariage va-t-elle de soi ou faut-il s’y préparer, se former ?

  • Affichages : 207

Page 2 sur 2